Armée du Salut

Après cette période de restrictions quenous venonsdevivre, les jeunes générations sont probablement celles qui ressentiront les effets de la crise le plus durablement. Au sein de nos communautés, comme dans le reste de la société, les enfants et les jeunes adultes ont pris de plein fouet la distanciation, l’impossibilité d’interactions, l’incertitude, la peur, le manque d’enseignement. À tout cela s’ajoute l’obtention de diplômes remis en question pour des raisons d’ajustements, de contrôles continus... Les postes de l’Armée du Salut sont des lieux dans lesquels les jeunes ont leur place aujourd’hui. Pendant cette crise, certains d’entre eux n’ont pas baissé les bras pour assurer des programmes de qualité en direction des plus jeunes. Nous pouvons citer quelques exemples de nouvelles pratiques en ligne développées ou renforcées avec la pandémie qui a isolé chacun chez soi : la possibilité de faire des jeux via les réseaux sociaux, des rencontres de discussions, des études bibliques, des réunions de prière... Peu importe le nombre de participants, tous les prétextes sont bons pour se retrouver, même s’il faut reconnaître que ce n’est tout même pas chose aisée. À l’orée du déconfinement cela va être l’heure du présentiel retrouvé. Dans cette nouvelle étape, nous voulons encourager les jeunes, petits et grands, à réintégrer Les jeunes sont les piliers de nos communautés la mission qui est la nôtre à l’Armée du Salut. Ce renouveau est une manière de nous fixer ainsi plusieurs orientations. Nous voulons donner aux jeunes l’opportunité d’organiser, dans nos locaux, des rencontres avec leurs pairs. Les postes peuvent être des lieux sûrs, fiables et confortables. Nous voulons reconnaître leur implication dans les actions qui se tiennent dans les postes en faveur de ceux qui souffrent et s’appuyer sur l’expérience de ces derniers mois comme d’un tremplin pour revoir nos priorités. Enfin, nous encourageons les jeunes à prendre des responsabilités . Ils ont une place à saisir, un rôle essentiel à jouer dans nos communautés. Nous avons besoin de trésoriers, de secrétaires, de Distribution de repas sergent-major (adjoint des officiers), de cadres engagés et motivés pour développer nos actions et programmes. Les responsabilités sont nombreuses et variées. Nous voulons aussi leur donner l’opportunité d’intégrer différents comités ou conseils et ainsi de prendre véritablement leur place en tant que membre à part entière et de porter ainsi la parole des jeunes. Les jeunes générations ont de nombreux défis à relever. L’Armée du Salut a confiance en eux et souhaite leur donner leur place au sein de ses postes. Ils en sont les piliers dès aujourd’hui. Major Joël Etcheverry Directeur Opérationnel du Terrain DOSSIER Une jeunesse engagée 4 En Avant

RkJQdWJsaXNoZXIy NTk2MzA=