Armée du Salut

La justice sociale passe avant tout par l’enseignement L’Armée du Salut internationale est engagée dans la lutte contre les inégalités sociales et ne cesse de promouvoir l’équité et la justice dans ce domaine. La mission retenue parmi les 17 objectifs de développement durable énoncés par l’ONU, consiste principalement à améliorer les conditions de vie des plus pauvres et des plus vulnérables. Ses efforts portent surtout sur l’enseignement scolaire, malgré la pandémie. L’objectif de développement durable N°4 « Une éducation de qualité » vise principalement à assurer une éducation inclusive et équitable. Il s’agit ni plus ni moins de promouvoir les possibilités d’apprentissage pour tous, tout au long de la vie, en veillant à ce que tous les enfants en âge d’être scolarisés puissent achever leurs cursus primaire et secondaire, et qu’ils aient accès à la formation professionnelle et à l’enseignement supérieur sans distinction de sexe ni de position sociale. Dans ses 2000 écoles à travers le monde, l’Armée du Salut accueille plus de 500 000 élèves du primaire à l’université. Dans de nombreux pays, c’est une opportunité incroyable, parfois la seule, pour les enfants et les jeunes, de bénéficier d’une Sur le front de la pandémie Alors que la pandémie du Covid-19 se propageait à travers le monde, la majorité des pays ont fermé temporairement les écoles, ce qui a eu un impact sur plus de 91 % des élèves. En avril 2020, près de 1,6 milliard d’enfants et de jeunes n’étaient pas scolarisés, et près de 369 millions d’enfants qui dépendent des repas scolaires n’avaient pas accès à une alimentation quotidienne. Jamais autant d’enfants n’ont été déscolarisés en même temps, ce qui perturbe l’apprentissage et bouleverse la vie de ces jeunes populations, en particulier des plus vulnérables. La pandémie mondiale a des conséquences considérables qui risquent de mettre en péril les progrès durement acquis au fil du temps dans l’éducation. Les écoles gérées par l’Armée du Salut de par le monde se sont adaptées aux contraintes imposées par la situation sanitaire afin d’assurer au mieux la continuité de l’éducation. À Darjeeling, en Inde, l’école pour élèves sourds et muets maintient des cours en vidéoconférence dans la langue des signes. En Corée du Sud, elle utilise la télévision, la radio et les médias sociaux pour aider les étudiants à maintenir l’élan de leur apprentissage. Dans les régions où la technologie n’est pas facilement accessible, comme au Liberia, les enseignants de l’Armée du Salut envoient des travaux aux élèves, soit par la poste, soit en se rendant personnellement à leur domicile. William Booth, Fondateur de l’Armée du Salut, à 92 ans, proclamait dans son ultime allocution : « Je me battrai, jusqu’au bout ! » Ceux qui ont pris la relève s’efforcent de respecter cette devise. 76 millions d’enfants La pauvreté reste un problème universel. Soixante- seize millions d’enfants vivent ou survivent dans la pauvreté et la misère dans les pays les plus riches du monde. 73% des pays dans lesquels œuvre l’Armée du Salut Ces cinq dernières années, de nouvelles stratégies ou de nouveaux programmes ont été entrepris par l’Armée du Salut dans 73% des pays où elle est à l’œuvre, afin d’assurer une éducation inclusive et de qualité pour tous. éducation de qualité, qui s’appuie sur des valeurs chrétiennes, et les encourage à jouer plus tard un rôle significatif au sein de leur communauté. Cécile Clément d’après des sources The Salvation Army Justice sociale 8 En Avant

RkJQdWJsaXNoZXIy NTk2MzA=